Ikkuna lämmittää talonsa


Jaa tämä artikkeli kavereillesi:

Strasbourgin yliopiston kanssa teollisuusmies käynnistää aurinkolaseja, joilla on lupaavia ominaisuuksia.

« On a tous dans sa maison un mur au soleil qui ne ser à rien ! « . Ce mur, Jean-Marc Robin se propose justement de l’utiliser. En le remplaçant paar un vitrage isolant, doublé d’un système de captation de l’énergie solaire permettant de produire de l’eau chaude ! Rien à voir avec les capteurs opaques traditionnels fixés jusque là sur le toit. L’idée est dévelopée depuis quatre ans par cet industriel, en partenariat avec les équipes de recherche de l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Strasbourg. ( anciennement l’ENSAIS )

» Le solaire, ça existe depuis vingt ans. La technique de base a finalement peu évoluée sur le fond. Aujourd’hui, on arrive simplement à capter de plus en plus d’énergie et à en perdre de moins en moins « , explique Jean-Marc Robin.

Läpinäkyvä 40%: lla pinnasta



Läpinäkyvyys ja eristys ovat avain innovaatioihin, jotka tulevat nykyiseen kaupallistamisvaiheeseen. Se on klassisen lasin muodossa, joka on leikattu kuitenkin epäselvällä lasilla, jonka edessä kulkee kuparikelo, joka on piilotettu tummien ristikoiden takana. Takana heijastavat nauhat lisäävät järjestelmän tuottavuutta. Verkossa kiertää lämmönsiirtoainetta, joka lämmönvaihdon avulla sallii veden lämmittämisen talon sisätilanteessa.

» Les ailettes, combinées aux bandes métalliques, permettent d’obtenir 95% d’absorption de l’énergie solaire. » Elles jouent aussi le rôle de brise-soleil. « Au droit d’un vitrage classique, l’ensoleillement est généralement tel qu’on ne peut s’y tenir. Là, le rayonnement est très atténué. » Tout en conservant une transparence sur 40% de la surface ! « En plus, on augmente la luminosité en fond de local. »
Vastaavasti lasille valitun eristyksen korkea laatu estää lämmön menetyksen ulkopuolelle ja tarjoaa samanlaisen suojan kuin seinälle.

30% energiatarpeista

Pour l’heure, le dispositif est installé sur la plate forme Climatherm de l’INSA de Strasbourg où elle fait l’objet de tests sous l’autorité de Bernard Flament, docteur en énergétique. Son développement a bénéficié des aides de l’Anvar et de la région Alsace. Car le marché est prometteur. Dans le secteur public, mais aussi auprès des particuliers. Il faut dire que les performances du système ont de quoi faire rêver. » Dans une maison dite basse énergie, c’est-à-dire qui consomme moins de 6 litres de fuel au m2 par an, on peut considérer qu’un vitrage solaire de 10 m2 couvre 30% des besoins en énergie. » Pour un coût d’installation situé entre 900 à 1100 € au m2.

Jean-Marc Robin est particulièrement prudent quant à la durée nécessaire pour amortir le coût de l’installation, « sans doute de l’ordre d’une dizaine d’années « . Avec l’inconnue des courbes d’évolution des prix des énergies traditionnelles non-renouvelables.

Tutkimuslaitos Freiburgissa, toisella Stuttgartissa, vahvisti hankkeen, joka perustui Nancyin sääaseman tietueisiin. Tiedämme, että alue ei loistaa auringonpaisteensa laadulla!

Aurinkolasi on kuitenkin säilyttänyt lupauksensa. Lisäksi Jean-Marc Robin uskoo olevan yhteydessä julkisten asuntoalojen julkisiin laitoksiin, joissa hänen keksinnöstään voisivat hyvin löytää myyntipisteitä.

07 / 03 / 05 republikaanisesta itäpuolesta

Yhteystiedot: Jean-Marc Robin, INSA Strasbourg, 24, Victory Bld, 67084 Strasbourg. Sähköposti: robinsun@web.de


Facebook-kommentit

Jätä kommentti

Sähköpostiosoitettasi ei julkaista. Pakolliset kentät on merkitty *