Igas haluaisi "lopettaa" syklistä

Jaa tämä artikkeli kavereillesi:

Un rapport de l’Igas (Inspection générale des affaires sociales) remis au ministre de la Santé recommande de «mettre fin» à Cyclamed, le dispositif de collecte des médicaments non utilisés et des déchets d’emballages de médicaments. Le ministre, Philippe Douste-Blazy, souhaite faire évoluer le système mais pas le supprimer. L’Igas avait été saisie par le ministre en septembre 2004, suite à la découverte d’un trafic de médicaments récupérés par des pharmaciens. 21 plaintes o­nt été déposées suite à ce rapport, mais l’avenir du dispositif n’est pas remis en question. Pourtant, le rapport “Enquête sur le dispositif de recyclage des médicaments Cyclamed » est sévère. Il fustige d’abord «la médiocrité du bilan environnemental»:sans remettre en question l’opportunité d’un système de collecte spécifique (qui limite l’enfouissement des médicaments en décharge dont les risques sont mal cernés), il note que seulement 11,6% des emballages de médicaments sont collectés, et 10 à 30% des médicaments non utilisés (MNU). De plus, la finalité humanitaire du dispositif «n’a plus lieu d’être», les principales associations humanitaires (Croix rouge, Médecins sans frontières, Médecins du monde…) ne souhaitant plus utiliser les MNU. En effet, ceux-ci sont soit périmés, soit inadaptés aux besoins, soit mal conditionnés. Le tonnage des MNU distribués a été divisé par trois en huit ans, soit 510 tonnes sur les 3.211 récupérées en 2003.

Lähde: www.enviro2b.com


Facebook-kommentit

Jätä kommentti

Sähköpostiosoitettasi ei julkaista. Pakolliset kentät on merkitty *