Levät kuluttaa hiilidioksidia


Jaa tämä artikkeli kavereillesi:

Hiilidioksidi, joka on usein määritelty, voi kuitenkin olla hyödyllinen voimavara. Fossiilisten polttoaineiden tuottaman CO2: n hyödyntämiseen käytetään erilaisia ​​strategioita.
Esimerkiksi ENEL Ricorin Brindisin laboratoriossa tutkitaan mahdollisuutta käyttää hiilidioksidia mikro-levien kehityksen nopeuttamiseksi, joka absorboi sen klorofylli-fotosynteesin aikana. Samaa mikroalgaa voidaan sitten käyttää arvokkaiden kemiallisten yhdisteiden uuttamiseen tai polttoaineiden hankkimiseen.
Gennaro De Michele, le responsable du projet, explique : » Dans notre laboratoire, nous sommes en train d'experimenter la possibilite de realiser des cultures de micro-algues en environnement de croissance enrichi, avec un taux de dioxyde de carbone egal a celui present dans les fumees des usines ». Il serait donc possible d'alimenter les bassins ou sont cultives les vegetaux directement avec les rejets des centrales. De Michele precise : « Nous travaillons actuellement avec l'algue Phaeodactylum tricornutum, qui a
des proprietes tres interessantes. De ce vegetal s'extraient en effet plusieurs acides gras polyinsatures precieux pour notre organisme, appartenant a la famille des Omega 3. De plus, il serait possible d'extraire de cette algue du biodiesel « .
Hyödyllisten mikrolevien viljelyä koskevan hiilidioksidin hyödyntämisen ajatusta noudatetaan myös muissa maailman maissa. Esimerkiksi Yhdysvalloissa on jo olemassa mikroleveleitä hiilidioksidilla rikastetussa ympäristössä. ja tämän tyyppisiä sovelluksia esiintyy myös Brasiliassa ja Intiassa.
« Nous sommes encore dans une phase experimentale – explique De Michele. Cependant, aujourd'hui deja en laboratoire, en presence de concentrations elevees de dioxyde de carbone, nos micro-algues grandissent jusqu'a 3 fois plus rapidement. «
Toutefois, cette voie ne constitue pas une solution globale au probleme du dioxyde de carbone. De Michele explique : » Il s'agit d'un defi extremement complexe, dans lequel il faut agir avec differents parametres : tout d'abord, le rendement des installations, l'utilisation des energies renouvelables et enfin, le stockage et l'utilisation du dioxyde de carbone.
Cette derniere voie est tres interessante et peut mener a l'obtention de composes chimiques precieux, comme les polycarbonates par exemple ; a produire de l'energie renouvelable sous forme de biomasse ; ou encore a produire des roches dans lesquelles le dioxyde de carbone serait definitivement fixe. La culture des micro-algues est l'une de ces voies mais, meme si elle etait utilisee pour la production d'un biodiesel, elle absorberait seulement une petite partie de la production globale de CO2. «

Lähde: Hän on ainoa 24 malmi, 11 / 11 / 2004


Facebook-kommentit

Jätä kommentti

Sähköpostiosoitettasi ei julkaista. Pakolliset kentät on merkitty *